Filiation

Morihei Ueshiba -    O Sensei

Morihei Ueshiba (14 décembre 1883 - 26 avril 1969) est le fondateur de l’aïkido. En adaptant les techniques de combat ancestrales japonaises, il a contribué, avec Jigorō Kanō et Gichin Funakoshi, à la conservation de ce savoir menacé d’oubli par la modernisation de la société japonaise.



T.K. Chiba Sensei

T.K. Chiba Sensei est né à Tokyo en 1940. A l’âge de 14 ans, il commença un entraînement intensif de Judo à l’International Judo Academy, puis se tourna vers l’étude du karaté Sho To Kan deux années plus tard et arrêta à 18 ans. Frustré par l’étude de ces arts martiaux, il chercha dès lors celui susceptible de satisfaire ses aspirations profondes.

 

Un jour de 1958, dans une librairie, il trouva un livre traitant de Kisshomaru Ueshiba, fils du fondateur de l’Aïkido, Morihei Ueshiba. Chiba Sensei raconte que cet ouvrage contenait une photo de ce dernier (également appelé O-Sensei) … « Dès que je la vis, je sus avoir trouvé l’homme que je cherchais ». Chiba Sensei ne connaissait alors rien à l’aïkido; il savait seulement vouloir étudier et apprendre.

 

Il se rendit au Hombu Dojo (Tokyo), maison de l’Aïkido, et demanda à parler au Maître en privé. Il ignorait encore que O-Sensei vivait à cette époque à Iwama de manière quasi permanente. Chiba Sensei fut rejeté plusieurs fois. Déterminé à essayer encore, il s’assit sous un pin dans les jardins du Hombu Dojo durant trois jours, au terme desquels O-Sensei arriva. « Ses étudiants lui ont dit qu’un jeune fou était assis dans les jardins », se souvient-il. « Il leur répondit alors de me faire entrer ».

 

Ainsi, Chiba Sensei débuta une période intensive de sept ans, durant laquelle il vécut au Hombu Dojo en tant que ushideshi de Morihei et Kisshomaru Ueshiba. Il obtint le grade de San Dan (3ème ceinture noire) en 1960 et, au terme de sa formation d’ushideshi, reçut le 5ème Dan.

Envoyé ensuite en Grande-Bretagne, il y créa en 1966 la première organisation nationale anglaise d’aïkido, actuellement United Kingdom Aikikai, et enseigna à Londres, Oxford et Sussex. Il était supposé y rester trois ans … il en passa dix de sa vie et en profita pour promouvoir l’aïkido en France, Italie, Suisse, Espagne, Hollande, Grèce et Irlande. En 1970, il fut promu au rang de 6ème Dan et reçut le titre de Shihan, « enseignant d’enseignants ».

 

Chiba Sensei retourna au Japon en 1975, y assuma diverses fonctions au sein des organismes dirigeants du Hombu Dojo et fut promu 7ème Dan en 1978. L’année suivante, il partit pour Hatake (Préfecture de Shizuoka), un petit village où il étudia la méditation zen sous la direction Révérend Hogan Yamahata (Temple Chogan). Il en profita également pour s’initier à l’agriculture biologique, un intérêt conservé intact jusqu’à aujourd’hui.

Deux ans plus tard, Chiba Shihan répondit à une invitation de la Fédération d’aïkido des Etats-Unis d’Amérique (the United States Aikido Federation) et s’installa à San Diego, Californie. Il y officie actuellement en tant que chef instructeur au San Diego Aikikai, Président du Comité d’enseignement de l’USAF Western Region, Directeur technique du the United Kingdom Aikikai et Directeur technique du Tessokai Iaido Institute.

 

Depuis son arrivée à San Diego, Chiba Shihan a attiré nombre de sérieux aïkidokas, aussi bien des Etats-Unis d’Amérique que d’ailleurs. Par ses efforts et leur engagement, plusieurs membres seniors sont à leur tour devenus enseignants. Et puisque le San Diego Aikikai est devenu le creuset des nouveaux enseignants, il fonctionne comme un dojo traditionnel, adhérant ainsi aux enseignements de O-Sensei comme aux traditions philosophiques japonaises du combat personnel en tant que voie d’amélioration de soi. « J’essaie, autant que possible, de respecter la voie traditionnelle », dit Chiba Sensei. « J’admire l’esprit martial et tente de le préserver. Les arts combatifs contiennent une profonde dimension corporelle que je ne veux pas perdre. Mais c’est plus que cela … Nous suivons l’art, qui est un combat. Et au travers de ce combat, nous transcendons la voie de l’aïkido qui, finalement, apporte l’harmonie en soi, entre soi et le monde extérieur. »



Daniel Brunner Sensei

C’est en 1962, à l’âge de 17 ans que Daniel Brunner Sensei débute sa  pratique de l’aïkido.

Deux ans de travail personnel le prépare à sa première rencontre avec un professeur japonais : Tamura Sensei. Désormais convaincu que l’aïkido était la voie qu'il souhaitait suivre, il eu un choc en 1969 en rencontrant Chiba Sensei à Londres. Son approche martiale, était à la fois terrorisante et irrésistiblement attirante. Particulièrement le travail des armes, qui le passionnait déjà.

En 1966, il commence à enseigner régulièrement l’aïkido. C’est en 2000 que  Daniel Brunner Sensei intègre formellement le Birankai, l'école fondée par Chiba Sensei.


Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey Lausanne Zen Aïkido Lavaux Vevey